Petite-fille qui a pris la place de son grand-père

Parmi les représentants participant à la cérémonie de célébration du 70e anniversaire de la victoire dans la guerre de Libération de la patrie se trouvaient aussi les descendants des vétérans de guerre et des personnes qui s’étaient distinguées dans la guerre mais qui ne sont plus à nos côtés.

Les actions d’éclat et mérites de leurs grands-pères et grands-mères qu’ils ont appris à travers les livres et les journaux ainsi que les récits de leurs parents commençaient à se faner dans leur mémoire.

Chon Sun Gum, chercheuse à l’Association des hommes de sciences sociales de Corée, l’en est une aussi.

Son grand-père est Chon Se Bong (10 février 1915 – 18 avril 1986), ancien président du comité central de l’Union des écrivains de Corée et auteur renommé des milieux littéraires coréens.

L’une de ses œuvres représentantes est le roman Printemps nouveau à Sokgaeul (1957-1960) qui a été rapporté en série de même nom et qui est toujours populaire même jusqu’à présent chez les gens. Ses plus grands mérites sont d’avoir écrit des romans l’ “Aurore de la révolution (1973), la “Voie lactée” (1982), le “Printemps de la Corée” (ouvrage posthume, 1991) qui font partie de la polylogie Immortelle Epopée, littérature dépeignant le Leader. En outre, il a écrit plusieurs nouvelles et contes comme le roman “Souhait” (1980), essais, reportages, mémoires intitulés “40 ans de cours d’auteur”.

En haut de la tribune du VIIe Congrès du Parti du travail de Corée, le respecté camarade Kim Jong Un a qualifié Chon Se Bong comme le camarade révolutionnaire inoubliable tout comme plusieurs hommes fidèles et patriotes. Et lors du 70e anniversaire de la victoire dans la guerre de Libération de la patrie, Kim Jong Un a fait placer la petite-fille de l’auteur à la place de son grand-père.

Rentrée avec une grande fierté de son grand-père, Chon Sun Gum a écrit une lettre de remerciement, lettre prêtant le serment, à Kim Jong Un en y exprimant même le sentiment de son grand-père qui se repose à présent au cimetière des Martyrs patriotiques.

En effet, l’amour et la confiance de Kim Jong Un forment les générations futures du pays en forces motrices de l’édification du socialisme.