Le 25 septembre 1979, le Dirigeant Kim Jong Il est venu en personne à la salle d’exposition pour regarder aux produits d’échantillon des vestons ouatés destinés à habiller tous les travailleurs agricoles du pays.

A la salle d’exposition se trouvaient les vestons ouatés pour homme en 12 formes et 7 couleurs différentes et ceux pour femme en 17 formes et 8 couleurs différentes.

Kim Jong Il, arrivé à la salle d’exposition, a demandé aux cadres s’ils se sont renseignés auprès des paysans sur les formes de vêtement.

En les voyant muets, Kim Jong Il a dit qu’il faut écouter les opinons des paysans. Ce disant, il a pris un des échantillons et observé la partie du dos, et en prenant encore un autre échantillon il a tiré et retourné la manche.

Après avoir observé les échantillons, il a souligné de nouveau qu’il faut absolument écouter l’opinion de ceux qui allaient les porter, et il s’est approché des paysans qui portaient les vestons ouatés de formes et de couleur variées. Il a demandé à une jeune paysanne si elle préférait des vestons ouatés piqués ou non-piqués.

La jeune paysanne lui a répondu qu’elle préférait ceux non-piqués, mais ceux piqués aussi lui plaisaient.

Kim Jong Il qui l’a écoutée avec joie a dit qu’il faudrait fabriquer des formes piquées et non-piquées sous plusieurs couleurs et des formes courtes et longues selon le goût des paysans. Il a aussi instruit que pour les paysans âgés il faut mettre les boutons à la place des fermetures éclairs.

Les remarques faites par Kim Jong Il ce jour-là pour la perfection des vestons ouatés pour les paysans, notamment la question d’ajouter plus de coton à l’intérieur du veston, d’y attacher les manchettes contre vent et le tricorne, ont atteint au chiffre de neuf.